Grâce à ses propriétés naturelles, terreuses, ainsi que ses notes boisées, le patchouly a plus d’un tour dans son sac. La haute parfumerie s’est retrouvé dans son filet, incitant ainsi les parfumeurs à ajouter cet ingrédient incontournable dans leurs productions. Plus qu’un ingrédient supplémentaire, le patchouly donne une excellente tenue au parfum. Si vous croyez qu’il joue trop dans le style du vintage alors c’est le moment de remettre votre pendule à l’heure.

Un voyage dans le temps

L’usage du Patchouly a été retrouvé pour la première fois durant l’époque victorienne sous forme de feuille séchée. Ce sont surtout des plantes issues de la bourgeoisie anglaise qui ont trouvé leurs foyers dans des sachets de pots-pourris. Il s’agit d’une affaire de riche qui plus tard va attirer l’odorat et intégrer le monde du parfum pour ensuite envahir l’Europe. Une telle situation n’a guère été préméditée, car au départ le patchouly n’était utilisé qu’en tant qu’anti-mites. C’est par la suite que les dames l’ont glissé de leurs châles et leurs cachemires. 

À l’époque, elle servait à protéger les laines luxueuses contre les intempéries. Mais finalement, le femme se sont rendu compte du parfum que ces plantes émettaient sur leurs châles et ont fini par se parfumer avec. Une belle plante avec une odeur exotique, chic et rarissime. Une senteur addictive, sensuelle et analogues aux muscs et aux jasmins. Pour plus d’informations, visitez www.adopt.fr.

La plante à odeur singulière

Le Patchouly date du XIX ème siècle et tire son nom du patch qui désigne le mort vert et ilai qui veut dire leaf ou feuille. Il descend donc de l’arbre de patchoulie qui arbore de jolies feuilles sur une longue tige velue. Souvent, lorsque ses fleurs bourgeonnent, cet arbuste produit des pétales blancs violacés. Il s’agit d’une plante tropicale par excellence qui est surtout cultivée en Chine, Indonésie et aux philippines. Après avoir pris connaissance de ses vertus, cette plante s’est transformée en une huile essentielle. Tout d’abord, les producteurs les place sous le soleil. Sous l’effet de la chaleur, ces plantes vont commencer à sentir et c’est à ce moment qu’elles seront distillées en vapeur de façon à obtenir une huile essentielle. En principe, elle dégage une odeur terrée et boisée telle une pomme très mûre. En effet, cela ne semble pas très attrayant au premier abord, mais une petite goûte du Patchouly ne fait qu’accentuer le côté chic et féminin à la composition du parfum. Très analogue à l’osmanthus, le patchouly s’applique en petite quantité pour obtenir la bonne odeur abricotée et fleurit de chaque parfum. D’ailleurs, ce composant promet une meilleure tenue du parfum. C’est la raison pour laquelle certains parfumeurs n’éprouvent aucune gêne à le mettre au-devant de la scène. 

Considéré comme un filtre aphrodisiaque, le patchouly apporte une touche de sensualité et de liberté à toutes sortes de parfums. Il est même parfois possible d’en devenir addictif grâce à ses composants mystérieux et sulfureux. En outre, il rappelle les origines de la love génération et ne font qu’apporter une touche de féminité à tout ce que vous arborez.

La star des années hippies

Les années hippies ont été dorlotées par le patchouly. À cette époque, ils étaient disponibles en bâton alors que certaines se parfumaient directement à l’huile essentielle. Une telle odeur marquait la jeunesse et la liberté, la raison pour laquelle les dames ajoutaient un peu d’excentricité en surdosant. C’est ainsi que la patchouly est devenu une marque incontestable de ces années rebelles et libres durant laquelle le renouveau se retrouvait partout.

 Il est donc passé du style « soo chic » au « soo cool ». Une réputation à double tranchant. D’une part, il s’agit de la star de la parfumerie et d’autre part, il peut être détesté. Au début des années 2000, bon nombre de fashionistes ont méprisé le patchouly qui selon elles étaient vulgaires et faisaient trop vintage. Or cet ingrédient qui était considéré comme ringard revient en force à ce jour et continue à pomper ses concurrentes dans le monde de la parfumerie.

Le retour en force du Patchouly

Pour vous révéler la vérité, les hauts parfums et ceux qui sont issus de la bourgeoisie ne peuvent se passer du patchouly. Malgré le mépris que certaines générations lui accordent, il reste l’élément phare de la parfumerie. Il est le symbole de la libération sexuelle et continue de siéger parmi les ingrédients chéris des parfumeurs. D’ailleurs, les plus grands nez se retrouvent sous le charme de son odeur humide, terrée, boisée avec un goût léger de chocolat et de bonbon. C’est ainsi qu’il a conservé son usage en tant qu’huile essentielle. D’ailleurs, il reste l’ingrédient chéri des parfumeurs qui ne dégage qu’une légère partie de son usage pour produire des parfums de marque. Ses facettes chaudes, sensuelles et libératrices ont été le plus souvent retrouvées dans les parfums chypres. Il tient également une place importante dans les compositions orientales boisées ou cuirées. Comme il s’agit de la star, des parfums de grand collectionneur se sont empressés de les ajouter à leurs collections. Même si certains pensent les détester, il reste l’ingrédient mystérieux qui contribue au succès des hauts parfums. 

Si vous n’êtes pas encore convaincu alors faire un tour à des ateliers de parfumerie vous fera changer d’avis. Ces plantes promettent une qualité irréprochable à chaque parfum avec une tenue plus longue et des odeurs plus douce. Parmi les ingrédients qui composent un arôme anodin, le patchouly est facile à distinguer des autres et vous permettra de vous démarquer du lot. D’ailleurs, ce ne sont pas les occasions pour le porter qui manquent que ce soit pour les grands événements ou dans la vie quotidienne. Un tel ingrédient vous permettra alors d’afficher votre sensualité.