Les seins représentent les plus grands atouts féminins. Toutefois, lorsqu’ils sont trop volumineux, ils peuvent devenir un handicap et créer des complexes pour certaines femmes. Heureusement, aujourd’hui, il existe une solution efficace pour avoir la forme et la taille voulue : la réduction mammaire.

Quand opter pour une réduction mammaire ?

La réduction mammaire ou mammoplastie de réduction est un acte assez courant en France. En effet, deux raisons peuvent pousser une femme à opter pour cette opération :

Des problèmes fonctionnels : les seins volumineux sont également lourds. Ils peuvent donc engendrer des douleurs au dos et aux épaules et empêcher la personne à effectuer certaines activités sportives. Elle peut aussi avoir des difficultés à réaliser certains gestes du quotidien (marcher, s’habiller, dormir, courir, etc.) Des soucis d’esthétique : les seins trop grands ont tendance à tomber et peuvent déformer la silhouette. De plus, ils attirent l’attention des autres et suscitent des remarques plutôt agaçantes

La réduction mammaire permet à ces femmes complexées et qui n’osent plus sortir à retrouver confiance en elles et à se sentir belle dans leur peau. Aussi, avec des seins moins généreux, elles pourront choisir facilement leurs tenues vestimentaires et n’auront plus la sensation d’inconfort et douleur au dos et aux épaules. La posture s’améliore également. Donc, elle aura une silhouette plus séduisante !

Même les femmes qui n’ont pas encore d’enfants peuvent recourir à cette intervention. La condition ? Avant la chirurgie de réduction mammaire, il faudrait faire part au chirurgien de votre envie d’allaiter quand le moment sera venu. De même, il serait plus judicieux d’attendre la fin de l’adolescence avant de recourir à une réduction mammaire.

Attention ! Par mesure de précaution, mieux vaut attendre au moins 1 an après la réduction mammaire avant de tomber enceinte afin que les canaux lactifères qui ont été sectionnés puissent se régénérer. En tout cas, pour une opération réussie, il est recommandé de faire appel à un professionnel  spécialisé dans le domaine à l’instar d’un chirurgien de réduction mammaire à Brabant Wallon

Comment se passe l’opération ?

Une première rencontre est d’abord nécessaire afin d’évaluer si l’opération est réalisable ou non. c’est à ce moment que le médecin vous remet un devis. À la seconde visite, vous devez lui remettre le devis signé et daté et vous fixez une date pour l’intervention. La réduction mammaire est réalisée en bloc opératoire, sous anesthésie générale. Pendant l’opération, le chirurgien pour réduction mammaire enlève une grande masse de graisse, dont la quantité varie selon l’âge et le volume du sein. Pour ce faire, il va être amené à supprimer le tissu mammaire, le gras et les peaux en excès. Pour y parvenir, le docteur va réaliser trois incisions :

Autour de l’aréole Sur la partie inférieure de l’aréole Et le long de la base du sein

Il est également possible que le chirurgien déplace les mamelons vers le haut pour une bonne symétrie de la poitrine.

Avant l’opération, il existe des précautions à prendre :

Il ne faut pas boire d’alcool au moins 48 heures avant l’intervention L’application de crème sur les seins et les alentours est déconseillée 1 jour avant La consommation de liquide est à éviter 4 heures avant d’entrer en bloc

Pendant l’intervention, tous les bijoux doivent être enlevés. Une fois que vous serez à la maison, n’oubliez pas de prendre des anti-inflammatoires et de porter un soutien-gorge. Pendant une semaine, limitez les mouvements des bras et évitez de conduire une voiture. D’ailleurs, il faudrait attendre 7 jours avant de reprendre les tâches normales.

Quels sont les effets secondaires ?

Juste à la sortie de la clinique de réduction mammaire à Bruxelles, vous pouvez avoir la sensation que vos seins sont trop hauts. C’est normal. Il faudrait en effet noter que le résultat définitif ne sera visible qu’après 4 à 6 mois suivant l’opération. Et les cicatrices seront presque invisibles au bout de 2 ans. Mais il est possible que la patiente puisse ressentir une perte de sensibilité. Mais elle retrouvera sa sensibilité après plusieurs semaines.

D’autres effets secondaires plus ou moins gênants peuvent également apparaitre :

Une nécrose : généralement localisée sur l’aréole ou le mamelon. Bien sûr, c’est un cas assez rare et qui peut être réparé rapidement Une infection : dans la majorité des cas, une infection peut survenir si la patiente a eu une infection avant l’opération. Afin d’écarter d’éventuelles infections postopératoires, une consultation préopératoire avec l’anesthésiste est obligatoire Un hématome : il est causé par une hausse de la tension brusque. Mais une seconde intervention n’est pas toujours nécessaire

Quoi qu’il en soit, un suivi postopératoire est indispensable pour vérifier l’état du patient à court et à moyen terme. Le premier contrôle se fait 5 à 6 jours après l’opération, pendant le changement de pansement. Ensuite, une seconde visite est conseillée à la sixième semaine et une dernière visite après 6 mois.

Mais comment choisir son chirurgien ?

Vous recherchez un chirurgien pour une réduction mammaire à Brabant Wallon ? La compétence du médecin est déterminante pour garantir la réussite de l’opération. De la sorte, renseignez-vous sur le nombre de patientes qu’il a déjà traitées. C’est un gage d’efficacité. La réputation est aussi à vérifier. En effet, mieux vaut se tourner vers des experts en connus dans le secteur et ayant acquis une bonne réputation.

En outre, la proximité est un critère décisif. Certes, une opération à l’étranger peut vous coûter moins cher qu’une réduction mammaire en Belgique. Cependant, il faudrait ajouter aux tarifs les frais de déplacement, l’hébergement… Et surtout, en cas de problème, vous aurez à prendre une nouvelle fois l’avion ! Or, en faisant appel à un spécialiste en réduction mammaire à brabant wallon, vous pouvez vous rendre à la clinique à tout moment, si vous avez des doutes ou si vous constatez des anomalies.

Qui plus est, le coût de l’intervention peut varier du simple au double selon le chirurgien même dans une même ville. De ce fait, demandez plusieurs devis et comparez les offres. N’oubliez pas de vérifier ligne par ligne tous les détails. Enfin, c’est un acte assez délicat. Vous devez donc vous sentir en confiance pendant toute l’opération. C’est pourquoi il est vivement conseillé de choisir un chirurgien qui vous met à l’aise, qui comprend vos besoins et avec qui le courant passe.