La lipoaspiration, plus communément connue sous la dénomination de liposuccion, est une opération de chirurgie esthétique. Elle est populaire aux États-Unis et en France, pour aider à corriger la silhouette d’une personne.

Définition et destination de la lipoaspiration

La lipoaspiration est une intervention chirurgicale visant à extraire un excédent de graisse sur une partie du corps. Contrairement aux idées reçues, la lipoaspiration ne permet pas de perdre du poids. Elle consiste seulement à éliminer des cellules graisseuses qui ont résisté aux sports et aux régimes. 

L’opération peut se pratiquer sur quasiment toutes les parties du corps, notamment la culotte du cheval, les fesses, les cuisses, les hanches et même le menton. Lors d’une intervention de liposuccion du ventre à Paris, on aspire en moyenne 2 litres de graisses, et au maximum 5 litres. Si le volume de graisse est trop important, il convient d’envisager plusieurs séances espacées dans le temps.

La lipoaspiration permet donc d’éliminer un excès de graisse localisé et réfractaire au régime. Cette opération est contre-indiquée chez les personnes obèses. Cependant, elle peut être pratiquée chez les personnes en surpoids, pour les encourager à poursuivre un régime alimentaire et à faire su sport. Cette opération est aussi contre-indiquée chez les grands fumeurs, les femmes sous pilule contraceptive et les personnes ayant des risques élevés d’embolie et de phlébite. Il est également interdit de pratiquer une lipoaspiration sur une personne mineure.

Adressez-vous à un chirurgien esthétique au préalable, avant de décider d’une opération. La plupart de ces praticiens possèdent un site internet. Vous trouverez sur le web des sites comme docteurdjian.com, sur lesquels vous pourrez prendre rendez-vous pour avoir de plus amples informations.

Le succès de cette opération repose sur le fait, que l’on ne prendra plus de graisse au niveau de la zone opérée. En effet, lors de l’intervention, la moitié des cellules graisseuses sont aspirées, un nouvel amas de graisse ne peut donc plus réapparaitre, sauf en cas de prise de poids conséquente.

La consultation et la préparation avant l’opération

La lipoaspiration est une opération qui doit être préparée des semaines à l’avance. Vous devrez d’abord effectuer une consultation auprès du chirurgien esthétique. Il établira vos antécédents médicaux et analysera votre silhouette, ainsi que la qualité de votre peau. En effet, vous devez avoir une peau de bonne qualité pour que l’opération soit un succès. Dans le cas contraire, celle-ci risque de ne pas bien se redraper, et donner des vagues et des irrégularités après l’intervention. La qualité de votre peau permettra également de déterminer la quantité de graisse aspirable.

Ensuite, le chirurgien vous décrira le déroulement de l’opération et vous expliquera les éventuelles complications qui peuvent survenir. Cela vous permettra de prendre une décision mûrement réfléchie. Une fois décidée, un bilan pré-opératoire devra être établi deux semaines avant l’intervention avec le chirurgien esthétique et l’anesthésiste. Un traitement homéopathique à base de granulés d’amicas vous sera aussi prescrit, afin de réduire les ecchymoses ou bleus. À l’issue de la consultation, le chirurgien établira un devis en fonction du volume de graisse à aspirer, du type d’anesthésie et de la durée d’hospitalisation. Ce devis varie généralement de 2000 et 6000 euros. Pour information, cette intervention est considérée comme une opération esthétique et ne sera pas remboursée par votre assurance.

Vous aurez aussi à vous préparer chez vous avant la liposuccion à Paris. Il est conseillé de préparer la peau en y étalant quotidiennement une crème hydratante pour peau sèche. Pour les amateurs de tabac, il faut arrêter de fumer un mois avant l’opération afin de préparer la peau à une meilleure cicatrisation après la liposuccion. Il vous sera aussi demandé de ne pas prendre de médicaments contenant de l’aspirine ou des anti-inflammatoires dix jours avant l’intervention, pour prévenir d’un risque hémorragique.

Selon le type d’anesthésie choisie, locale ou générale, il vous sera peut-être demandé de ne rien manger ou boire six heures avant l’opération. Vous aurez aussi à acheter un panty ou vêtement de contention, qui sera appliqué sur la zone aspirée après l’opération.

Déroulement de l’opération

Avant d’aspirer l’excès de graisse, le patient passe sous anesthésie locale, régionale ou générale, en fonction du nombre de zones à traiter et du profil médical du patient. L’anesthésie dépendra également de l’accord passé avec l’anesthésiste et le chirurgien. 

Puis on effectue de minuscules incisions au niveau de la zone à traiter, de préférence sur les zones de plis afin que les cicatrices soient moins visibles. Des canules en mousse y seront ensuite introduites, reliées à un à dispositif d’aspiration douce qui va aspirer les cellules graisseuses. En fin d’aspiration, on retire les canules et on suture les incisions.

La durée de la lipoaspiration à Paris varie en fonction de la zone à traiter. Pour une culotte de cheval, elle dure environ une heure, contre deux en général pour les cuisses et le ventre.

À la fin de l’opération, le chirurgien enfilera le panty sur la zone traitée pour réduire les œdèmes ou gonflements post-opératoires.

Les suites opératoires et les résultats de l’opération

Après l’opération, la douleur n’est pas aussi insupportable que l’on pourrait l’imaginer. Elle sera efficacement soulagée par des analgésiques. Des œdèmes et des ecchymoses apparaissent sur la zone traitée, c’est pourquoi il faut porter un panty. Vous aurez à porter ce vêtement de contention jour et nuit pendant 3 jours, puis seulement la nuit durant 1 mois.

Dès le lendemain de l’opération, vous pourrez prendre une douche. Vous reprendrez votre travail 10 jours après l’opération. En général, il faut environ une semaine de repos. Reprenez ensuite petit à petit vos activités sportives.

Les résultats sont visibles dès la 3e semaine, mais il faudra attendre jusqu’à 6 mois pour le résultat définitif. Durant ce laps de temps, vous aurez à effectuer des consultations post-opératoires auprès du chirurgien. Celles-ci sont comprises dans le devis pré-établi, et permettent au chirurgien d’effectuer un contrôle pour analyser l’évolution de la cicatrisation.