LA VITAMINE P : À QUOI SERT ELLE ET OÙ LA TROUVER DANS L’ALIMENTATION ?

La vitamine P aide à lutter contre les allergies (rhinite allergique, asthme, eczéma, urticaire), les inflammations.
Elle protège les petits vaisseaux sanguins et favorise la bonne circulation du sang.
Cette vitamine est complémentaire de la vitamine C.

On peut aussi la trouver sous la dénomination de vitamine C2.
C’est elle qui donne leur couleur aux fruits. C’est une vitamine qui est encore peu connue et dont l’appellation de « vitamine » est controversée étant donné qu’elle n’est pas essentielle à la vie.

DANS QUELS ALIMENTS TROUVER DE LA VITAMINE P ?

La principale source de vitamine P se trouve dans l’oignon rouge.
Dans les agrumes, cette vitamine est présente dans l’écorce, dans la pulpe et non dans le jus. Tout comme les vitamines du groupe C, une carence grave en vitamine P peut provoquer le scorbut.

Elle tout aussi sensible que la vitamine C à la chaleur et à l’oxygène.

La vitamine P n’est pas à confondre avec la vitamine PP. Celle-ci porte aussi dénomination de vitamine B3 car une carence de cette vitamine est responsable de la « Pellagre ».
Elle participe à un grand nombre de réactions biochimiques comme la production d’énergie, la synthèse des gênes et des hormones. Les aliments les plus riches en Vitamine PP sont la levure, le foie, les cacahuètes et les poissons gras.