LA VITAMINE K : À QUOI SERT ELLE ET OÙ LA TROUVER DANS L’ALIMENTATION ?

La vitamine K vient du danois « Koagulation »en référence au rôle qu’elle joue dans la coagulation sanguine.
Deux types de vitamines K existent : la vitamine K1 qui provient des légumes verts à feuilles (chou, épinards, persil, brocolis, salade) et la vitamine K2 résultant d’une synthèse bactérienne faite dans l’intestin. 80% de nos apports en vitamine K est produite par le corps.
Etant donné qu’elle peut être fabriquée par l’organisme, il y a peu de risque de carences de vitamines K sauf chez le nourrisson dont l’intestin est encore stérile.

DANS QUELS ALIMENTS TROUVER DE LA VITAMINE K ?

On trouve également des vitamines de type K2 dans le lait, le fromage, le foie, les yaourts et les huiles de poisson.
La vitamine K est nécessaire pour la fabrication de protéines si importantes pour la coagulation du sang. En cas de carence en vitamine K, le risque d’hémorragie est important. La vitamine K2 sert à la formation des os et prévient l’ostéoporose.
En effet, elle est nécessaire à la synthèse de certains acides aminés qui interviennent dans la fixation du calcium dans les os.
Elle est stockée en petite quantité dans le foie. Un adulte a besoin d’environ 70 microgramme de vitamine K par jour. Ces besoins sont largement couverts avec une alimentation équilibrée.